Osez bouger

mascotte

    Osez bouger

Positiver votre parcours

 

 

André Gaudreau diabétique nous dit :

 

Le besoin de rester optimiste et les raisons trouvées le long de son long parcours.

Pour moi il est important de rester positif, changer notre langage, notre manière de penser. Voici un cours exemple ; souvent  quand il nous arrive une mauvaise nouvelle cela se traduit dans notre tête comme un problème à régler, une tuile qui nous tombe sur la tête. C’est gros et c’est dur à accepter et à gérer. Si on change le mot problème par le mot défi, cela se transforme automatiquement en des solutions plus positives et moins lourdes à porter. J’élabore cette technique plus profondément dans le bouquin.

Les hôpitaux parisiens adoptent le sport sur ordonnance

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui regroupe 47 établissements dans la région parisienne, et l’État ont signé une convention pour l’accueil de 750 malades chroniques sur des plateformes dédiées à la pratique sportive.

Après Strasbourg, qui a été la première ville de France à se lancer dans le «sport sur ordonnance» en 2012, c’est au tour de Paris d’officialiser son intérêt pour le concept. L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui regroupe 47 établissements dans la région parisienne, et l’État ont signé mardi après-midi une convention pour l’accueil de 750 malades chroniques sur des plateformes dédiées à la pratique sportive.

Le sport sur ordonnance repose sur le constat que la pratique d’une activité physique peut significativement améliorer l’état de santé et le pronostic de malades chroniques. Faire du sport – pas à un niveau olympique évidemment, mais de façon régulière et encadrée – permet par exemple de réduire le risque de rechute après un cancer du sein, du côlon ou de la prostate, ou un infarctus. Mais pour s’assurer d’une assiduité suffisante, et offrir aux malades un cadre adapté à leurs besoins spécifiques, la pratique sportive est proposée dans un cadre dédié, avec des éducateurs formés. L’amendement Fourneyron, du nom de l’ex-ministre des Sports (2012-2014) redevenue députée, médecin du sport de formation, en a fait entrer le principe dans la loi santé de 2015. Outre l’initiative strasbourgeoise, le concept est déjà développé depuis plusieurs années de façon indépendante par des hôpitaux ou des associations.    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/04/19/24875-hopitaux-parisiens-adoptent-sport-sur-ordonnance

Etude sur 30 000 personnes    Seniors : la musculation allonge l’espérance de vie. Pratiquer de la musculation deux fois par semaine permettrait de réduire significativement l’incidence de nombreuses maladies, selon une vaste étude.  http://journalmetro.com/local/lachine-dorval/actualites/954595/aliments-cible-du-pret-a-manger-adapte-aux-maladies-chroniques/

Des vidéos positives en partage :

 

La Ligue Rein et Santé déclare sur ce PDF :  A propos du rein et du pancreas

pouce