L’annonce

mascotte L’annonce

L’annonce de la chronicité

 

 

 

 

L’annonce est un temps essentiel de la prise en charge : plus le patient s’approprie sa maladie, meilleure est sa capacité à faire des choix en conscience des conséquences de celle-ci. La bonne adhésion du patient aux traitements qui lui sont proposés – et adaptés avec lui – s’inscrivent dans ce processus de réorganisation de sa vie.

Dès lors, comprendre ce qui se passera pour vous :

Image de prévisualisation YouTube

Compliqué pour le patient et complexe pour le médecin d’annoncer une maladie irréversible.

L’objectif de ce guide est de proposer un document de soutien, méthodique et pratique, aux médecins qui ont à annoncer des diagnostics de maladie chronique dans un contexte de premier recours.

Ce guide s’adresse en priorité aux médecins traitants, mais il peut aussi intéresser tous les professionnels du soin impliqués dans ce temps de prise en charge ambulatoire des patients.

http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1730418/fr/annonce-et-accompagnement-du-diagnostic-d-un-patient-ayant-une-maladie-chronique

Cette annonce remet de suite en cause nos acquis, notre fonctionnement quotidien, il va falloir gérer notre vie différemment. On accuse le coup, on panique parfois. Mieux on réagit après le temps de recul nécessaire. Pour nous vider de notre sac (de ressentiments liés à la maladie) est salutaire, surtout lorsque l’on ne doit notre salut qu’au sort ou à nous mêmes avec l’acceptation de notre pathologie. Il ne faut pas chercher de responsables, mais prendre du papier et un stylo et comme l’on dit « lâcher le morceau », se débarrasser au plus tôt de ce fardeau énorme de nos pensées néfastes, qui ne changeront rien, à la maladie ni au traitement.

Se vider l’esprit est une bonne thérapie, en parler à ses proches ou mieux encore le coucher sur du papier, c’est se débarrasser de ce poids, l’échanger avec d’autres collègues malades, c’est nous rendre service et rendre service aux autres, ceux qui demain devront eux-aussi affronter « l’annonce de la chronicité ».

 

B78

22308887_ml